L'aquarelle est la plus difficile des techniques car chaque touche de peinture, une fois sèche, est définitive. Il faut donc apprendre à jouer avec l'humidité du papier. J'ai utilisé la marque Van Gogh de Talens puis les aquarelles Selennier, toujours en godets. Utiliser une gamme extra fine et la peinture en tubes est la meilleure solution. Le blanc n'est pas utilisé en principe au cours du processus, c'est le blanc du papier qu'il faut savoir préserver pour rendre la lumière. J'utilise du papier Arches 300g. Il faut beaucoup de patience mais cette technique est gratifiante par les effets qu'elle permet de réaliser. Aussi rien n'est plus simple que son utilisation : quelques pinceaux adaptés, un verre d'eau propre et des pigments de bonne qualité. Le fuide à masquer est parfois utile. De nombreuses techniques existent pour appliquer les pigments : la peinture humide sur humide, humide sur sec... les lavis et les glacis. Une aquarelle peut toujours être reprise et on n'a jamais fini d'apprendre et de s'améliorer. La peinture contemporaine regorge de grands peintres aquarellistes. Une revue en France est dédiée à cette discipline : "L'Art de l'aquarelle" dont le siège est à Naintré (86).